• 17 nov 2015 : Dorine Grelaud : Championne du monde junior 2015 et limousine !

    11 nov 2015 : présentation de la discipline


  • le 30/07/2014 à Hongrie

    Compte-rendu des deux compétitions de Tir à l'Arc à cheval en Hongrie

     
     

     

     

     

     

    Résultats et compte-rendu des deux compétitions de tir à l’arc à cheval en Hongrie, juillet 2014.
    (Compte-rendu de Frédéric Luneau, responsable de la discipline en Limousin)
     
    La première compétition est la Coupe du Monde KASSAI à Kaposvar dans le Sud de la Hongrie, au sein de la fameuse école de Lajos Kassai, Les 4 et 5 Juillet 2014. 60 cavaliers du Monde entier se sont donné rendez-vous pour cette 20 eme édition, qui a la particularité cette année d’être « OPEN ». C'est-à-dire ouverte à tous, sans être forcément adhèrent et élève d’une des nombreuses écoles Kassai dans le Monde. Trois Français se sont rendu avec arcs et bagages en voiture, à cet évènement, le plus important de l’année, Frédéric Luneau (Limousin), Thierry et Robin Descamps, (Nord).
     
    Dès notre arrivée, un entrainement à pieds sur un parcours dans les collines est proposé, puis la cérémonie d’ouverture avec défilé et drapeau commence. Les 250 élèves de l’école, en uniforme, gèrent toute l’organisation. 
    Le vendredi matin 4 juillet, nous sommes 5 cavaliers dans le premier groupe qui démarre la compétition vers 9 heure. Le team Français n’a pas bien compris les horaires et il n’y a pas eu d’échauffement, mais nous disposons, après avoir découvert nos montures, des chevaux Arabes Shagya (Race hongroise) de trois lignes de « warm up » au pas, au trot et au galop, puis de 3 lignes au galop en tirant des flèches et en ajustant le chronomètre. En effet, pour l’épreuve dite « hongroise », la ligne fait 99 mètres de long à galoper dans un temps inférieur à 20 secondes, en cas de dépassement de temps, la ligne compte pour zéro point. Ce ne sont pas nos chevaux, nous les louons sur place et nous avons très peu de temps pour comprendre la vitesse et la cadence. L’équilibre avec nos selles, est très moyen, peu adapté à la morphologie un peu « ronde » des chevaux, bien gras de l’herbe du printemps.
     
    Sur cette ligne de 99 mètres, il y a une cible de 90 cm de diamètre en trois zones de 4, 3, 2 points, à 9 mètres de la piste à main gauche et celle-ci tourne avec un moteur, pour être toujours face au cavalier. L’épreuve est en 9 lignes de galop, le chronomètre est électronique.
     
    Il y a tout un cérémonial Hongrois à grand renfort de musique avant le départ de l’épreuve. Frédéric Luneau va tirer 5 flèches par ligne de façon constante et Thierry 10 flèches. Robin dans le groupe suivant fera de même. Le choix tactique appartient à chacun, soit en « rafalant » le plus de flèches possible, soit en en tirant moins, mais en recherchant un peu de précision. Chaque flèche à un potentiel de 4 points et le chronomètre offre un bonus de un point par seconde en dessous des 20 secondes autorisées. Frédéric Luneau a comme objectif 100 points et surtout de ne rater aucune ligne, et de rester régulier. Thierry, va faire de très belles lignes, mais avec des soucis de chronomètre.
     
    L’ambiance est remarquable, le public connaisseur et le lieu grandiose. C’est joyeux mais solennel, c’est une Coupe du Monde, avec les meilleurs parmi les 100 compétiteurs mondiaux. Depuis la Jordanie en 2012, il n’y avait pas eu un tel plateau de cavalier.
     
    Les 9 Hongrois concluront la compétition le samedi après-midi en prenant les 9 premières places, et avec la victoire de Lajos Kassai en 273 points. Le célèbre Américain Lukas Novotny, avec une technique Asiatique bien différente du Style Hongrois, se classe 11eme avec 164 points et notre premier Français est Robin Descamps avec 118 points et une 17 eme place, puis Thierry Descamps, (son Père !) Avec 106.83 point est 22eme, enfin Frédéric Luneau avec 95.96 points obtient la 27eme place. (Sur 60 partants) Remise des prix, spectacle et cérémonie de clôture concluent cet événement.
     
    Expérience formidable, qui va nous rendre plus ambitieux pour tenter de passer le cap des 120 points, malgré l’absence d’infrastructure sportive adapté et d’un quelconque soutien financier. (Il y a trois ans nous étions dans la zone des 45 points, et les Hongrois, les Polonais et les Américains ont 15-20 ans d’avance dans ce sport)
     
    Frédéric Luneau enchaine ensuite avec le championnat de Hongrie Open en 4 épreuves à Véroce dans le Nord du pays. Ce championnat est gratuit, car totalement pris en charge par l’Union Européenne. C’est le même site, avec quasiment les mêmes cavaliers et les mêmes chevaux que lors du championnat d’Europe 2012. Epreuve coréenne, parcours de chasse polonais, Style hongrois ancien et moderne sont au programme pour trente compétiteurs, c’est très ludique, plus sportif, moins stressant et le gagnant avec 325 point est le champion d’Europe 2013 Matyas Ruszak, Hongrois bien sûr. Frédéric Luneau, seul Français, se classe 11eme. (Comme au championnat d’Europe 2013 en Turquie) avec 201,42 points. C’était un petit championnat d’Europe, en quelque sorte. Car celui-ci n’aura pas lieu cette année, il est  remplacé par une compétition en Malaisie. Pour des raisons de budget et de mécène vraisemblablement.
     
    De nombreuses compétitions internationales sont au programme dans les prochaines semaines, Mongolie, Pologne, Japon, Corée, Turquie. Mais pas de Français engagés dans celle-ci à notre connaissance. L’archerie équestre, c’est 100 compétiteurs internationaux dans le monde, 500 pratiquants amateurs environ, et 67 cavaliers de compétition en France, mais d’un faible niveau. Ce sport, encore élitiste, fonctionne avec des mécènes ou des aides en provenance des institutions dont l’UNESCO ou l’Europe. La France est en avance en étant le seul pays à l’avoir intégré dans sa fédération équestre, et le Limousin dispose d’un savoir-faire rare en France avec son équipe de 15 cavaliers, son expert fédéral, l’organisation d’un concours annuel et de 4 ans d’expérience de compétitions internationales.




    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique