• La Pratique

  • Une symbolique, des valeurs fortes

     

              Le Tir à l'Arc véhicule des images, des idées et des valeurs fortes.

              Il est souvent utilisé dans le message publicitaire et en communication.

              De plus, les exigences du Tir à l'Arc de Haut Niveau sont les mêmes que celles de réussite en entreprise.

     

    L'arc, la flèche, la cible, la visée ... symbolisent :

    • La recherche d'un objectif,
    • La précision,
    • La rapidité pour aller droit au but,
    • La beauté et la pureté du geste technique.
    • Exigence du tir à l'arc de Haut niveau
    • La maîtrise de soi,
    • La résistance au stress,
    • La concentration,
    • La régularité associée à la précision,
    • La recherche de la performance,
    • La volonté,
    • L'équilibre physique et mental ,
    • La rigueur,
    • L'esprit d'équipe (bien que le Tir à l'Arc soit un sport individuel par excellence, les compétitions par équipes sont de plus en plus répandues et une bonne dynamique de groupe permet d'obtenir des résultats plus performants),
    • La capacité d'adaptation (à l'environnement, aux intempéries...),
    • La préparation du matériel qui doit toujours être réglé et entretenu

     

    Le respect des règles du jeu :

    Sport de rigueur et de tradition, le Tir à l'Arc est une discipline codifiée, où l'archer se doit de connaître les règles du jeu, comme le dirigeant de société de son marché, sans jamais oublier celles du fair play.
    Le monde du Tir à l'Arc peut se féliciter d'être 'propre', épargné par les problèmes de corruption et de dopage.

     

    Les différentes disciplines du Tir à l'Arc

    Disciplines Distance (en mètres) Taille du blason (en cm) Type de blasons

    TIR CIBLE
    Tir Salle
    Tir Plein Air
    Tir Fita Extérieur

    Tir BEURSAULT

     

    18 - 25
    30 et 50
    30, 50, 70(60), 90

    20 Haltes(aller-retour) à 50m dans un JEU d'ARC

     

    40 - 60
    122cm
    80 - 122

    45cm

    TIR CAMPAGNE de 15 à 60m
    12 cibles en distances inconnues,
    12 cibles en distances connues sur terrain aménagé
    de 20 à 80
    PARCOURS NATURE

    TIR 3D

    Parcours de 2 X 21 cibles de 5m à 40m


    Parcours de 2 X 20 cibles de 5m à 45m

    de 7,5 à 30cm

     

    Cibles Animaux en 3D

    Il existe également d'autres disciplines :

    • Le TIR A CHEVAL
    • Le TIR BEURSAULT qui se pratique dans un jardin d'arc ou un terrain aménagé à 50 m en aller/retour.
    • Le TIR A LA PERCHE : tir à la verticale, à 30 m.
    • le TIR AU DRAPEAU à 165 m
    • le GOLF-ARCHERY
    • le SKI-ARC (Biathlon-archery)

  • Cinq bonnes raisons de pratiquer le Tir à l'Arc :

     

     

    Sport pour tous :
    Petits ou grands, maigres ou gros, femmes ou hommes, le tir à l’arc est un sport adapté à tous les âges, toutes les morphologies, et pratiquement tous les handicaps.


    Sport bénéfique pour la santé :
    Pour la santé le tir à l’arc concourt à l’amélioration de la coordination des mouvements et de l’équilibre, à l’amélioration de ses repères dans l’espace, à un exercice musculaire équilibré, à l’amélioration du système cardiovasculaire et à la réadaptation à l’effort. Il a un effet anti-stress et permet de canaliser son énergie et d’améliorer sa concentration.


    Sport favorisant l’adaptation sociale :
    Convivial, favorisant les échanges entre générations le tir à l’arc incite à la maîtrise de soi et au respect des règles et des personnes.

    Sport d’intérieur et de plein air :
    Les disciplines de parcours allient les vertus de la marche, voire de la course à la technicité propre aux tirs en situations variées. Il incite à l’intégration dans
    l’environnement et à son respect.


    Sport éducatif :
    Le Tir à l'Arc permet d'apprendre à compter, à gérer son stress, à analyser son action, à planifier sa saison. Il est un segment créatif de vie sociale.

     

    Les contre-indications à la pratique du tir à l’arc


    L'avis d'un médecin spécialisé (ou d'un médecin fédéral) est souhaitable dans les cas suivants :

    - Pathologies cardio-vasculaires et respiratoires :
     . Hypertension Artérielle sévère non stabilisée
     . Angor d'effort
     . Cardiopathie sévère non stabilisée
     . Infarctus du Myocarde récent (Contre-indication relative)
     . Pneumothorax (Contre-indication relative)

    - Pathologies traumatologiques et rhumatologiques :
     . Scoliose importante évolutive (Contre-indication relative ou temporaire)
     . Fracture récente non-consolidée
     . Intervention chirurgicale abdominale récente
     . Pathologie articulaire chronique du membre supérieur

    - État de grossesse : à partir de la 35ème semaine d'aménorrhée

    - Troubles neurologiques et psychiatriques (laissé à l'appréciation du médecin examinateur)

    En cas de modification de son état de santé et/ou de survenue d'une contre-indication définie
    dans le règlement médical de la F.F.T.A., l'archer doit solliciter un nouvel avis médical dans les
    15 jours qui précèdent la compétition à laquelle il désire participer, plus particulièrement
    lorsqu'il s'agit d'un championnat régional ou national.


  • Le Tir à l’Arc au sein d’un club :
     

    La période d'initiation : 
    Les clubs de Tir à l'Arc proposent en général des sessions d'initiations qui s'étalent sur 8 à 10 séances. Pendant cette période, les débutants tirent avec du matériel d'initiation prêté par le club.


    La tenue vestimentaire :
    Tee-shirt ou polo se portent près du corps. Les chaussures de tennis classiques conviennent bien à la pratique du Tir à l'Arc. A noter que les vêtements blancs, marque d'une certaine tradition dans le Tir à l'Arc sont toujours en vigueur dans les compétitions à l'exception du Tir en Campagne et du Tir Nature. Cependant, les tenues de club colorées sont de plus en plus répandues.

     

    L’arc et les flèches :
    L'arc d'initiation se compose d'une poignée, de deux branches, d'une corde, d'un viseur et d'un repose flèche. Sa puissance varie de 15 à 30 livres. Il existe différentes tailles d'arc et différentes puissances de branches : le choix se fait en fonction de la taille de l'archer et de sa force physique. Une faible puissance est par ailleurs conseillée pour débuter.

    L'arc classique de compétition est plus sophistiqué que l'arc classique d'initiation car il comporte notamment un ensemble d'accessoires supplémentaires. La poignée d'arc est la plupart du temps fabriquée en aluminium-magnésium usiné ou en carbone. Les branches de l'arc (on parle de 'paire de branches') sont fabriquées en carbone, mousse de carbone, bois et autres composants lui garantissant souplesse et robustesse. En plus des composantes essentielles de l'arc, il faut lui ajouter des stabilisateurs. La puissance de l'arc de compétition peut atteindre 50 livres pour les archers de haut niveau.

     

    L'arc à poulies (ci-dessus) est de même composition, mais se différencie par son mécanisme démultipliant la puissance de l'arc grâce un système de poulies placées en haut et en bas de l'arc. En arc à poulies, l'archer est autorisé à utiliser un viseur loupe et un décocheur automatique, basé sur le même principe que la gâchette d'une arme. Ce qui veut dire que les doigts de l'archer ne sont pas en contact direct avec la corde, comme c'est le cas en arc classique. Enfin, l'arc à poulies est toujours d'une taille inférieure à un arc classique.

     

    Les flèches de l'archer sont le plus souvent en carbone. Ce composant leur apporte toute la robustesse nécessaire selon l'intensité de la pratique. On trouve également des flèches en aluminium, voire en bois. L'usage du bois dans la fabrication des flèches est beaucoup plus rare, du moins il ne s'adresse pas en priorité aux archers pratiquant l'initiation et la compétition de tir sur cibles.


    Une flèche en aluminium. Son diamètre est le plus souvent plus important qu'une flèche en carbone ou aluminium/carbone de compétition.


    Une flèche en carbone. Son diamètre est le plus souvent moins important qu'une flèche en aluminium.

     

    Les accessoires :
    Pour compléter la panoplie du parfait archer et lui assurer des conditions de tir confortables, l'archer doit se munir d'accessoires indispensables :

      • La palette : en cuir et en métal, elle protège les doigts de l'archer au moment du lâcher de la flèche.
      • Le bracelet : en cuir ou en plastique pour protéger le bras qui tient l'arc lorsque la corde est lâchée.
      • Le plastron : se porte par dessus le vêtement et permet à la corde de glisser sur une surface lisse sans
         s'accrocher.
      • Le carquois : placé à la taille au niveau de la ceinture, on y dépose les flèches.

    Le coût du matériel :
    Pour commencer avec un matériel simple, l'archer devra investir :

      • Pour un arc d'initiation : 90 à 120€ environ. Avant tout achat, renseignez-vous dans votre club : certains d'entre eux assurent le prêt d'un arc d'initiation pendant une période donnée, d'autres en proposent également la location.


      • Pour les premières compétitions : 300 € environ.Le prix d'un équipement de compétition de bon niveau se situe autour de 600 à 750 Euros, et n'a pas de limite pour les archers pratiquant la compétition. Les flèches en carbone ou en aluminium-carbone coûtent de 3 à 20 Euros l'unité selon la qualité choisie. Un archer aura besoin au minimum de 3 flèches identiques.





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique